Le Capricorne, la montagne et le poids du monde

Planète Maitre Saturne
Mots Clés Patience et Persévérance
Phrase Je persévère
Expression Liées « Doucement mais surement »
Signe Cardinal
Elément Terre
Polarité Yin (Réceptif)

 

Aaah ça y est, c’est le tour des Capricorne. Je peux vous dire que j’en connais un petit rayon sur ces loulous, j’ai eu 16,5 exs Capricorne ayant tous un point commun : leur signe solaire. 

Je pense que je m’entends bien avec ces natifs car leur planète maîtresse c’est Saturne…et Saturne, est exalté en Balance. Donc il y a quand même ce côté dépressif en commun.

Alors au premier abord, première chose qu’on pourrait se dire d’un Capricorne, c’est que c’est chiant et qu’il donne parfois l’impression d’être un aïeul, comme s’il avait fait déjà toutes les guerres alors qu’il a 20 ans. 
Alors oui c’est chiant, on a pas toujours envie d’écouter pendant 3h ses histoires de tranchées remis au goût du jour, mais heureusement, un Capricorne c’est drôle aussi.
Ce qui sauve un peu le truc.

Bien entendu, comme dans chaque signe, qualités/défauts dépendent d’ou en est la personne dans son évolution. En est-elle à ses balbutiements ou au contraire, a-t-elle roulé sa bosse et exprime-t-elle le meilleur du signe ? Enfin, un Capricorne, évolué ou pas, roule toujours plus ou moins sa bosse. 

Dans son expression la moins sympa, comme déjà plus ou moins évoqué on pourrait l’embaucher pour déprimer un régiment et les pousser au suicide, mais lorsque ces natifs évoluent, ils peuvent devenir les personnes les plus inspirantes qui soit.
Qu’on aura envie de suivre jusqu’en haut de la montagne, ceci dit pas dit qu’on ait la persévérance et l’ambition dont les Capricorne font preuve. 

Prenons donc cette petite chèvre qui se trouve tout en bas de cette montage immense à gravir !

Forcément première chose qu’elle a envie de faire c’est de râler, ou de bêler.
« Mais comment vais-je faire pour arriver tout là haut malgré tous ces cailloux qui se trouvent sur mon chemin ? »

On pourrait lui suggérer de regarder les pâquerettes qui jonchent le sol plutôt que se hisser en haut de la montagne, mais le Capricorne est programmé pour ça. Les pâquerettes, c’est pas le sujet, il s’en fout.
On ne peut pas dire qu’il voit forcément grand mais il voit Haut, et c’est en haut de cette montagne qu’il a envie de se rendre. Ainsi pourra-t-il peut-être enfin voir le Soleil qui se cache de l’autre côté.

Le Capricorne,
se sent souvent avachi par la vie. Ce sont d’ailleurs souvent des vies assez compliquées, on a pu naître avec certains fardeaux, et tant qu’on a pas réussi à dépasser ça, on a tendance à voir la vie en noire. Il parait souvent un peu froid, austère, distant, sévère.
Allez, lâche un smile, regarde, une pâquerette ! Mais non, toujours pas. Lui il est plus à penser à l’avenir, l’instant présent, l’inconnu c’est pas trop son truc, il a surtout besoin de planifier son destin. 

Ce sont des natifs qui peuvent parfois vivre un enfer dans leur tête, comme si Saturne s’y était carrément installé. Il se mettent généralement énormément de poids sur le dos, même celui des autres.

« Nan mais tu te rends compte, le vieil oncle de la boulangère de ma grand mère est malade, c’est tellement injuste, ça me donne envie de tout laisser tomber »
« Oh mince, tu le connaissais? »
« non pourquoi ? »  

Il peut vivre la vie comme une bataille ou tout est conflit, dur, sombre, compliqué, complexe ; alors que son mal-être vient principalement de ses pensées autodestructrices et de son apitoiement sur lui-même.

Le Capricorne est pour ainsi dire «  saturnié » (oui je viens d’inventer le mot, il est donc à moi). 

Petit rappel sur Saturne, planète maître qui le maîtrise : 

Que fait Saturne ? Il limite, contracte, refroidit, responsabilise.
Qu’est ce qu’il représente ?  Le temps, les épreuves, les blocages, les peurs.

Avec ça c’est sur que c’est pas forcément la teuf, bien qu’il aime faire la fête, ça lui permet au moins de décrocher un peu du poids qu’il trimballe. 

On peut ainsi comprendre que c’est pour ça que le Capricorne peut se sentir, limité, brimé. Avec des tonnes de responsabilités qu’il s’inflige, même quand ça ne le concerne pas ! 

Comme si la vie n’était que fardeau, jonchée non pas de pâquerettes mais d’épreuves, de blocages, d’efforts, de sacrifices, c’est alors le pessimisme qui le gagne.

S’il arrive pas à se sortir de cette boucle sans fin, il peut avoir envie de fuir et se plonger dans toutes sortes addictions qui lui permettront de déconnecter de ce monde si austère.

Il peut manquer cruellement de confiance en lui, d’estime, être très dur et critiques envers lui et en recherche de reconnaissance, d’approbation et d’affection dont il a pu cruellement manquer. 

Car même si le Capricorne ne le montre pas, il est très sensible, mais à tendance à paraître froid, il a ce besoin de contrôle, de lui-même, de son image, afin que rien ne lui échappe, il peut montrer alors une fausse confiance en soi visant à se protéger.

Dans les mauvais côtés (oui car plus haut on parlait des bons…ahah) il peut alors devenir cassant, hautain, désobligeant, dédaigneux, cynique, voire même impulsif, agressif, poussant même jusqu’a la manipulation, l’intimidation pour garder une certaine maîtrise. 

MAIS !

Pour en revenir à la chèvre, les premiers paliers de la montage vont lui paraître durs, voire infranchissables !

Regardez moi ce chemin caillouteux ! Comment voulez vous ne pas vous sentir désespéré quand on s’embarque sur un chemin pareil ? Chaque seconde t’es à deux doigts de sombrer !

Capricorne

Mais JUSTEMENT, c’est parce que ce chemin est ainsi que le Capricorne acquiert de plus en plus de maîtrise, de confiance, de stabilité, de patience, de sérénité, de maturité et de sagesse.

Au fur et à mesure de son évolution, le Capricorne ne subit plus Saturne, mais se sert de cette énergie de façon constructive. Il peut alors réaliser ses plus grandes ambitions grâce à sa capacité de travail, son sérieux, sa détermination, sa persévérance, son concentration, son sens des responsabilités. 

Peu à peu il sort alors de ses lamentations pour voir le chemin parcouru et devenir cet être inspirant qui n’hésite pas à aller au bout de ses idées et de ses ambitions. Ils est alors capable de construire un empire !

Notons également que dans sa meilleure version, le Capricorne est droit, honnête, fidèle, intègre, quelqu’un sur qui on peut compter.
Une fois cette confiance installée, il a cette puissance et solidité intérieure qui ne cherche plus à dominer ou à contrôler, mais à agir dans un interêt collectif.

Capricorn g7740abb52 640

Le Capricorne aime laisser son empreinte dans le monde, telle une chèvre qui aimerait laisser sa petite crotte en haut du sommet afin qu’elle se fossilise avec le temps et devienne quelque chose de solide, pour finir un jour dans un musée par exemple. 

Finalement, on pourrait comparer le Capricorne avec Benjamin Button, vous savez celui qui naît vieux et qui rajeunit avec le temps ? Car c’est avec le temps qu’il lâche du lest et qu’il peut enfin se détendre, exprimer sa sensibilité, et élever son coeur et son esprit…tel un enfant finalement. Ou encore, le comparer à du vin, qui se bonifie avec le temps. 

Ajoutons également que c’est un natif qui a un grand potentiel, notamment artistique ! Il est généralement charismatique, populaire, drôle et qui aime s’amuser, eh oui, l’un n’empêche pas l’autre, ce peut aussi être un joyeux luron malgré les apparences !

Comme quoi sous ce Capricorne austère, déprimant et vieux avant l’âge, se cache un véritable trésor.

Mais t’emballe pas non plus, vu que Saturne est la planète du temps…généralement avant d’incarner cette version lumineuse, le Capricorne est déjà soit grabataire, soit mort.

En gros, mieux vaut connaître un Capricorne en fin de vie, qu’en début ! 

 

Allez Bisous. 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *